Saigon qui est devenu Ho Chi Minh City en 1975, en hommage sûrement a celui qui a été décisif dans la libération du Vietnam du joux des Francais au début du 20ème siècle.
J’y suis arrivé par bus de nuit depuis Kep au Cambodge. Petite parenthèse, les douaniers Vietnamien m’ont fait un cadeau sans le savoir je pense. En effet, depuis le 1er juillet 2015, les francais peuvent rentrer au Vietnam sans visa pour une durée maximum de 15 jours. Je comptais donc en profiter, et étendre mon visa une fois sur place, sauf que le douanier, au lieu de limiter mon visa au 16/01/2016 il m’a gentiment laissé jusqu’au 16/02/2016. Cela me fait mine de rien une économie d’une cinquantaine d’euro, sympa. Et comme une bonne chose n’arrive jamais toute seul, le Cambodge m’a aussi fait un petit cadeau en m’offrant un jour de plus dans leur pays (5usd par jour en plus normalement). Une bonne journée donc.

Mon objectif pour visiter le Vietnam etait de voyager en moto. Je me suis donc attelé à faire faire mon permis Vietnamien afin d’être en règle. J’ai donc dû faire traduire mon permis francais en vietnamien, puis remplir un formulaire délivré par l’office des transports et enfin payer les frais de dossier et autre. Tout ça m’a pris trois jours durant lesquels j’en ai aussi profité pour visiter la ville.

Comme cette histoire de permis m’a emmené au quatre coins de la ville, j’ai donc beaucoup parcouru les rues un peut au hasard.

image

image

image

image

La circulation ici est principalement composée de 2 roues ce qui est assez marant à voir. Malgré une bonne signalisation (feu rouge, stop, …) la meilleur façon, et en fait la seule, est de traversé à la parisienne mais eu niveau expert. Le principe est simple, si tu veux traverser, il faut t’imposer, donc tu te retrouve assez souvent au beau milieu de la dense circulation. Sans flater mon ego (un peu quand même), en tant que parisien de naissance, je n’ai pas eu trop de mal a m’y faire, j’ai trouvé ca même plutôt cool, comme un jeu (bon si tu perd, t’es mal).

Comme a chaque nouveau pays, il est obligatoire de s’intéresser à son histoire, du moins celle récente, et le moins que je puisse dire est que celle du Vietnam, comme celle du Cambodge, est assez terrible.
Cela commence déjà par la guerre d’indochine menée par la France et soutenu par son grand ami, les USA. Comme je le disait, Ho Chi Minh, président de l’époque a eu une très bonne stratégie (que je n’expliquerai pas puisque Wikipedia le fait mieux que moi) pour obtenir l’indépendance. Mais le pire est à  venir, avec la très connu guerre du Vietnam menée par les americains. La raison était de combattre le communisme en asie du sud-est. En effet les americains pensaient que si le Vietnam devenait communiste, par un effet domino, l’ensemble du sud-est asiatique le deviendrait tôt ou tard, et comme l’occident adore se mêlé des affaires des autres. bref…

Tout ca était très bien expliqué au musée de la guerre, on pouvait voir aussi la mobilisation de pratiquement tout les pays (les peuples) du monde y compris les USA, les tortures absolument horrible sur les prisonniers de guerre qu’ils soient civil ou miltaire, et quelques relique de l’époque comme des chars, fusils, avions et autre.

image

image

image

Le pire dans tout ça, c’est que les americains se sont lâcher corps et âme dans la bataille, en mobilisant des milliers d’hommes, énormément de materiel, et en étant vraiment sans pitié. Cela ne les genaient pas de décimer un village entier, d’exécuter de sang froid des paysans non armés.
La force des vietnamiens etait la forêt très dense qui recouvrait de grande zone du pays, les americains n’arrivant pas à gagné ces territoires, il ont tout simplement décidés de raser ces forêts, ils ont donc déversés des millions de litres d’agent orange sur les forêts mais aussi sur des villages et zones agricoles. Les effets de cet agent orange sont encore visible a l’heure à laquelle j’écris, principalement sur les gens.
Ceux qui s’en sont pris sur la tête, sont soit mort, soit brûlés au 8 millionième degrés (façon de parler), ceux qui ont survécu, ont dû forcément continuer de vivre et donc de manger les légumes, fruits, et animaux, tous contaminés par l’agent orange. Les gens contaminés ont ensuite donnés naissance à des enfants handicapés très gravement. C’est franchement du jamais vu, comme si les gènes du nouveau né avait été mélangés complètement au hasard comme des dominos. Certains sont né sans jambes ni bras, d’autre sans paupières donc avec de la peau en lieu et place des yeux, enfin il y a toute sorte de déformation improbable, pour dire, les plus chanceux sont les trisomiques (si on peut parler de chance).

image

ll y avait aussi de très belle photos.

image

image

image

Apres ce musée j’ai continué à faire ce que je fait de mieux, me balader au hasard dans la ville.

image

image

image

image

image

Et enfin j’ai trouvé ma moto.

image

Et voilà dans quoi je roule.

image

One thought on “Saigon (Ho Chi Minh City)

  1. Bonjour Sébastien, tu arrive dans un nouveau pays avec des cadeaux plein la musette, ces normale en fin d’année le père noël passe partout sur la planète sans oublier les aventuriers. Merci pour les cours d’histoire et les images. Tes déplacements en moto vont être faciliter pour rejoindre des coins à visiter proches les uns des autres, cependant pour les plus grandes distances tu vas mettre beaucoup plus de temps. Alors un conseil (pour sans tenir juste à un) un vieux motard est vieux!!! parce qu’il a été très prudent quand il conduisait son engin, l’œil vif, toujours sur ces gardes surtout quand il y a de la circulation et un œil sur l’état de la route. Bonne route et continue de nous raconter de bien belles histoires. Gros bisous. Papa.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *