Cela fait 5 mois que je suis en Nouvelle Zélande, et 4 que j’apprécie la compagnie de Tiffany. Nous avions prévu de partir ensemble dans l’ile du Sud à son retour de Bali et mon retour du North Land. Nous avons tracés jusqu’à Wellington, où nous avons retrouvés des potes à nous.

Après avoir pris le ferry de bon matin, nous avons fait route vers Motueka, au Nord-Ouest de l’île. Nous avons décidés de nous poser un peu dans le coin, nous avons donc fait le tour de toute les fermes de la région pour trouver un travail.
En une journée, nous avons trouvés un travail chacun dans un secteur différent, les pommes pour Tiffany et le houblon pour moi. Je me suis alors rendu compte que, le houblon, je ne savais même pas à quoi ça ressemblait et encore moins comment il était cultivé. Les taches principales qui m’était donné était de planter ou de mettre en pot des jeunes pousses de houblon. C’était très physique, car il fallait se baisser et creuser tous les 3 mètres. Les courbatures ont été douloureuse je ne vous le cache pas mais c’est le prix de l’endurcissement.

Nous dormions dans un camping près de la plage à une dizaine de kilomètres de nos lieux de travail, mais cela nous coutais un peu de sous de faire le trajet tous les jours, nous avons donc décidés d’emménager dans la ferme où je travaillais. Nous dormions dans notre voiture mais nous disposions d’une cuisine, d’une douche chaude et d’une machine à laver. Nous profitions de nos temps libres pour visiter les alentours qui était super beaux.

Pour Noel nous avions prévu de partir faire une randonnée de 3 jours sur l’Abel Tasman, une des great walk de la Nouvelle Zélande. Nous étions avec deux amis qui avait eux aussi une voiture, nous en avons donc posés une à l’arrivé, et sommes allés au départ avec l’autre. Le chemin longe toute la côte, et passe de plage en plage, toute aussi belle que les unes que les autres. La rando n’était en soit pas difficile, seulement nous n’avons pas vraiment équilibrés les distances à parcourir par jour. En effet nous avons fait 30km le premier jour, 28 le deuxième et 8 le troisième. Nous en avions plein les pieds, mais aussi plein le dos, parce qu’il ne faut pas oublier que nous trimballions tout notre équipement et notre nourriture pour trois jours.

Entre Noel et le Nouvel an nous avons trainés un peu plus au nord, à Takaka, et avons fait un petit tour dans la golden bay, malheureusement le temps n’était pas au rendez-vous.

Pour le nouvel an nous sommes allés dans un festival dans une vallée qui durait 4 jours. Nous nous sommes fait un petit camp avec des amis qui sont venu nous rejoindre pour l’occasion, ces 4 jours était juste du bonheur.

Bonus :

One thought on “Motueka

  1. Coucou Bastounet cela fait plaisir de te lire et de te voir entouré de tous ces copains de voyage!
    Virginie se prépare à te rejoindre elle va apprécier tous les beaux paysages…Les photos sont magnifiques!!!
    Quelle beauté!
    Ta rencontre avec un kiwi était inespérée et c’est si rare d’en voir. peut-être verras-tu un kakapo (oiseau à plumes vertes) c’est trop mignon et c’est endémique.
    Je vois que tu es très heureux…C’est l’essentiel. Tu ne pourras pas déguster de comté, de crozets ou de saucisson car nous avons vu que les douaniers étaient “tatillons” comme tu nous l’avait dit et Virginie nous l’a confirmé. Nous t’envoyons une BD d’un personnage que tu connais…
    GROS GROS BISOUS de papa et maman et surtout n’arrête pas d’écrire et d’envoyer de belles photos
    PS: les impôts ont reçu la lettre (Accusé de réception) annonçant que tu ne payais pas car tu n’avais pas travaillé en 2016.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *