Après m’être fait recoudre à l’hôpital Holly child le matin dès notre retour de l’île d’Apo, je me suis contenté de rester à l’hôtel car ma blessure me tirait un peu, mon accolite de voyage, elle, est partie faire un petit tour de la ville de Dumaguete.

image

Le lendemain nous avons loués un scooter pour aller voir les alentours, dont une chute d’eau et deux lacs situés au sommet d’une montagne.
Le premier lieu à été en quelque sorte un échec car après avoir descendu 335 marches, nous avons découvert que le chemin qui menait à la chute d’eau était en parti effondré, il y avait surement moyen de l’atteindre mais avec mon pied je ne pouvais pas vraiment faire de l’escalade, donc on s’est tapés l’escalier dans l’autre sens sans rien avoir vu.
Nous nous sommes ensuite dirigés vers les deux lacs en haut de la montagne. Les paysages sur la route était vraiment très beaux, et cette dernière à été plutôt compliqué à grimper, à tel point que le scooter ne pouvais plus nous tracter. Une fois en haut, le paysage était stylé mais nous n’avions pas forcement le temps de nous mettre à l’aise car la nuit alait bientôt tomber.

image

image

Nous avons ensuite pris le bus pour le nord de l’île, nous avons passés une nuit à Bacolod et visités une ruine d’un palace qui appartenait à un riche chinois il y a longtemps. C’est pas vraiment l’histoire du lieu qui nous a poussez à le visiter, mais plutôt sont apparence, et puis ce n’était pas très loin de notre hôtel.

image

image

image

Le même jour nous sommes allé  dans la ville de Silay. De là-bas nous voulions allez dans les montagnes mais malheureusement Mégane n’avais pas le temps car elle devait rentrer à Cebu pour prendre un avion. Nous sommes donc restés à Silay et fait un petit tour de la ville ainsi que de sont marché.

image

image

image

Beaucoup de maison à Silay font parti de l’héritage de la colonisation des Philippines par les espagnols (encore eux 😉 ).

Je suis donc parti tout seule, le lendemain, pour les montagnes dans un village nommé Patad. J’ai pu faire deux petites randonnées pour atteindre des chutes d’eau (encore)

image

image

image

image

J’avais la possibilité de faire un trek pour atteindre le sommet d’une montagne, mais encore fois, mon pied m’en a empêché car déjà les randonnées pour les chutes d’eau m’avais fait un peu souffert, je n’ai pas voulu foutre mon pied en l’air.

Même si je n’ai pas fait grand chose (ou pu faire grand chose), j’ai au moins apprécié, avec Mégane, quelques spécialités de là-bas comme les gâteaux et le rhum. La production principale étant la canne à sucre, il y avait beaucoup de produit issu de ça, n’étant pas trop fan de sucre depuis quelque temps, je m’y suis remis, pour le meilleur et pour le pire.
Mon coup de coeur reste quand même la découverte d’une sauce de dingue, avec laquelle on peut tout manger, riz, viande et même légumes même si je n’ai pas essayé. La recette est simple, 2 ou 3 petit piments (ceux que si on les mange seul on passe un sale quart d’heure, voir plus) coupé en petit morceaux, un petit citron, et autant de sauce soja qu’on veut. L’avantage est que si c’est trop épicé, il suffit de rajouter de la sauce soja, easy as 123.

Au final séjour assez calme, je remercie les rochers pour ça, et ce n’est pas fini, ma dernière semaine va être une semaine de vacances, je ne vais rien faire,  afin que mon pied se remette du mieux qu’il peut avant le Cambodge!

image

image

image

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *