Apo est une petite île au sud de celle de Negros, je m’y suis rendu, accompagné de deux française que j’avais rencontré à Bohol, à bord d’un bateau de taille disons moyenne, et la traversé à été quelques peut humide.
Une fois sur place, les français attirent les français, et nous avons passés le séjour avec un couple toulousain. Ensemble nous avons flâné sur la plage jusqu’à la tombé de la nuit, puis nous avons bu quelques bières en profitant d’une mini connexion wi-fi et d’un peu de courant pour recharger nos appareil, l’électricité étant produit par un groupe électrogène, tout ça s’arrêtait à 22h pétante (et même un peu avant). Ceci dit, cela ne nous à pas empêchés de continuer notre discussion plongés dans le noir.

La particularité de cette île, est qu’il n’y a pas de voiture, donc on était vraiment au calme, en plus de ça les gens était vraiment relaxe et les paysages absolument magnifique.

image

image

image

Le lendemain nous sommes parti nous balader de l’autre côté de l’île, la distance était assez courte, mais le chemin ressemblait à des montagnes russe. Pour ne rien arranger, les escaliers était d’une régularité douteuse, donc nos petites cuisses ont pris assez chère. Mais tout ces efforts n’était pas vain car on bout de la route se trouvait un village de pêcheurs avec une plage, qui ne vendait pas beaucoup de rêve certe, mais le bleue de la mer lui, carrément.
Nous avons profités de ce décor paradisiaque avec dans la main une noix de coco fraîchement tombé du palmier (enfin je crois, mais ce qui est sûr, c’est que l’arbre en question n’était pas très loin).

image

Après avoir vu la terre, nous somme allez voir la mer, et plus précisément le fond. Armé de nos masques, tubas et palmes, nous sommes parti à la recherche de beaux paysage sous marin bien sûr mais surtout de tortues.
Ma première escapade à été un semi échec puisque je n’ai vu qu’une tortue, assez proche certe mais ce n’était pas assez pour me contenter. De retour sur la plage, j’apprend que les tortues n’étaient pas du tout là où je nagais mais beaucoup plus près du bord. Je suis donc retourné aussitôt au large enfin près de la plage, mais manque de chance, pas de franklin à l’horizon. Sur ce, nous sommes parti mangés, parce que la mer ça creuse l’estomac, avant de retourner à la mer. D’ailleurs, au passage, nous avons mangés des choux cuisinés avec de l’ail, simple mais divinement bon!
De retour sur la plage, à a peine 10 mètres du rivage, une tortue nagais tranquillement, nous nous sommes donc précipités à l’eau pour la voir.

image

image

J’ai quelques vidéos pas mal de cette tortue (malheureusement trop lourde pour les mettre sur le blog, wifi de merde oblige).
A ce moment là j’avais rendu mes palmes, et comme vous pouvez le constater les rochers ne sont pas très profond, étant obnubilé par la tortue, je n’est bien sûr pas trop fait gaffe à où mes pieds traînaient, et à un moment j’ai shooté dans un des rochers, même pas mal, jusqu’à ce que quelque seconde plus tard, je remarque une plaie bien ouverte sur mon pied. Je suis donc sorti de l’eau afn de la nettoyer, pas mal de sang, toujours pas de douleur, mais c’était quand même bien dégueulasse et je voyais l’intérieure de mon pied.
Je me suis retrouvé à boiter, non pas parce que j’avais mal, mais parce que je voulais éviter au maximum le saignement, ce qui était un peu impossible.
Ce bobo ne m’as pas empêché de passer une bonne soirée. De retour de notre dîner, nous passons à côté d’un karaoke organisé sur le terrain de basket du village. L’ambiance etait vraiment cool, les filles ce sont risquées à chanter, moi j’ai préféré regarder!

Le lendemain nous sommes reparti sur l’île de Negros, la traversée c’est faite à bord d’un bateau encore plus petit, et la c’était carrément le parc Asterix, trempé de la tête aux pieds.
Nos chemins ce sont séparés sur l’île Negros, pour ma part j’ai continué à voyager avec une des filles, Mégane,  sur l’île de Negros.
Mon premier arrêt à été l’hôpital, afin de montrer mon pied à un médecin, résultat, 4 points de sutures, et obligé de revenir 7 jours après dans le même hôpital afin de les retirer. Je ne vous cache pas que cela à pas mal perturbé mes plans, mais il faut faire avec!!

image

image

image

image

image

image

Meme si la photo est flou, je la trouve quand même stylée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *