image

Bohol est une îles aux sud de Luzon, elle fait parti d’un ensemble d’île appelées les Visayas. Pour y parvenir j’ai pris un avion de Legaspi à Manille puis Manille Cebu qui est sur l’île du même nom à côté de Bohol (je ne voulais pas me retaper 14h bus). J’ai passer une nuit à Cebu car je suis arrivé dans la soirée et je n’avais pas le temps de prendre le ferry jusqu’a Bohol, je ne voulais aussi pas courir.
L’hôtel était assez insolite, en effet il y avait deux dortoir par étage d’au moins 100 lits chacun et sur 3 étages, malgré ça j’ai passé une bonne nuit enfin une bonne sieste car je devais me réveiller à 4h pour prendre mon ferry.

image

Le ferry pour Tagbaliran, sur l’île de Bohol donc, partait à 6h et mettais 2h pour faire la traverser. Une fois arrivé à Tagbaliran j’ai pris un bus pour rejoindre ma guest house qui s’appelle Nuts Huts. Un petit havre de paix, 15 min à pied de piste la sépare de la route principale, et l’endroit est vraiment magnifique.

image

image

A peine arrivé j’ai fait la rencontre de deux allemands et nous avons passer les trois jours ensemble.
Nous sommes parti faire un petit trek directement après avoir déposé nos bagages dans le dortoir, il devait nous menez à des grottes où ce trouve quelque chauve souris. Nous n’avons pas été déçu, malheureusement aucune photo n’ai vraiment potable, il faisait trop sombre, logique.

Sur le chemin du retour nous en avons profiter pour faire une petite attraction, la tête la première sur un zipline qui passe au dessus de la rivière.

image

De retour à l’hôtel nous avons fait trempette dans cette même rivière dont la couleur est magnifique et la température parfaite, bref un bonheur.

Le lendemain nous avons loué des scooter afin d’explorer l’île sans trop de contrainte. Nôtre première destination à été un point de vue sur les Chocolate hill, c’est le paysage qui caractérise cette île.

image

image

image

Nous nous somme ensuite dirigés vers une ville du nom de Pilar (un nom familier), pour y trouver des chutes d’eau, sauf que nous avons confondu cette ville avec une autre (Bilar), et donc il n’y avait de chute d’eau. Cependant nous ne nous somme pas déplacés pour rien car une fois arrivés à un village (là où nous nous sommes rendu compte de notre erreur),  il s’est mis à pleuvoir, et nous avons attendu que la pluie passe sous un porche avec une vingtaine d’enfants tous étonnés de nous voir car je pense que très très peu de touriste s’aventure àcet endroit.

image

Nous avons continué nôtre chemin vers les montagnes, et avons croisés au détour d’un village quelques enfant qui jouait au basket (Ce sport est très répandu ici). Nous avons donc joués une petite heure avec eux, c’était vraiment sympa surtout que malgré leur petite taille, ils devaient avoir entre 12 et 15 ans, ils étaient vraiment bon.

/*les photos ne sont pas encore en ma possession*/

Nous avons conduit ensuite sur une route de montagne magnifique, entouré de palmiers et de quelques champs de riz.

image

image

image

image

La route prenait fin à Jagna, une ville portuaire où nous avons apprécié un bon repas au bord de la mer. Ensuite il était déjà temps de rentré car le loueur voulait que l’on soit de retour à 18h et on était vraiment en retard. Donc nous avons mis plein gaz sur une route bordant la mer, enfin les plein gaz sur un 125 n’excède pas les 70 km/h, après t’as l’impression d’être sur une machine à laver et le moteur cherche de l’oxygène. La soirée s’est résumé à quelques bieres, à manger, et quelques jeux de carte.
La journée d’après nous avons repris les scooters pour cette fois aller dans le sanctuaire des Tarsier, autre chose qui caractérise cette île. Un Tarsier un animal pas plus grand qu’un gros rat, d’ailleur il en à la queue, mais est infiniment plus mignon avec ces gros yeux. Chose surprenante, il a besoin d’un hectare pour être à l’aise, et se laisse mourir si il est dans une cage. Ce petit animal vie la nuit, donc lorsqu’on est allés les voir la plus part dormais.

image

image

image

Nous sommes ensuite allés prêt d’une chute d’eau pour se poser un peu.

image

Après cette petite pause, nous voulions nous rendre à un autre point de vue sur les chocolate hill, mais une fois devant l’entrer la foule qui s’y trouvait nous dissuadé d’y aller, nous somme donc aller manger avant de prendre la route pour une autre chute où nous comptions nius baigner. Mais le hasard fais bien les choses, et sur la route nous somme tombé sur un point de vue où il y avait personne à part quelque chèvre. Nous avons donc pris notre temps en haut pour admirer ce beau paysage.

image

image

image

image

Nous somme ensuite rentré et passé une soirée aussi tranquille que la veille.
Le dernier jour je n’ai absolument rien fait à part manger et me baigner dans la rivière.

image

image

image

2 thoughts on “Bohol

  1. Bonjour seb. Que d’aventures pour avoir ces belles images, mais au moins tu n’est pas seul au monde !!!. Des rencontres sont parfois délicates avec des situations peu agréables (le gros malabar au tatouage) heureusement que d’autres comme la chèvre compense largement le bute du voyage, la rencontre des gens du pays petits et grands. Bonne continuation, bonne route et prends soin de toi. Bisous.
    Nous ici à Paris et en France en générale le mot d’ordre et RESTONS UNIS face à la barbarie. Tu as bien raison de parcourir une partie du monde pour découvrir d’autre mode de pensées.

  2. Bonjour Bastien tes journées sont très remplies! Tu as de quoi écrire un super bouquin de voyage.
    Pas rassurant le personnage au tatouage à ne pas rencontrer seul en pleine brousse!
    Les paysages sont particuliers je pense à ces reliefs tout un tas de collines on dirait des dos de dragons.
    J’espère que ton pied va mieux.
    L’intérieur de la classe dans une école ressemble vraiment à celle que je connais. Moi aussi je devrai entamer un tour du monde des écoles ce serait sympa! les enfants sont vraiment accueillants et ne se méfient pas de l’étranger…
    Enfin sois vigilant et reste toujours visible des adultes qu’on t’accuse pas de n’importe quoi c’est toujours délicat avec les enfants. Gros bisous
    Maman

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *