Depuis Dalat nous avions deux choix d’itinéraire, soit repartir sur la côte en direction de Nha trang, soit rester dans les montagnes avant de rejoindre la côte à Hoi an. La conduite sur route de montagne étant beaucoup plus fun, et les paysages bluffant, nous avons choisit la seconde option. Nous nous sommes tout d’abord dirigés vers Buon Ma Thuot à 200 kilomètres de Dalat, et comme prévu le trajet à été superbe et c’était absolument jouissif de conduire sur une route en très bon état.

image

image

Nous nous sommes arrêtés dans un temple et avons rencontrés le chef des moines, qui parlait un anglais parfait. Il nous à expliqué tout ce que l’on voulait savoir et plus. Il nous à présenté à un moine qui vivait reclu dans une maison un peu à l’écart du temple et qui consacrait 100% de son temps à la prière et à la méditation. Ce même moine, très content de voir que nous nous interressions à lui, nous à offert quelques bonbons et pomme de terre. Nous avions même la possibilité de rester quelques jours dans le temples gratuitement à condition de participer à la vie du temple, se qui se résume à entretenir le potager et le lieu en lui même. Mais nous n’avons pas tant de temps que ça, donc après une dernière prière nous sommes repartis. Oui, j’ai bien dit prière, l’athée que je suis à prié, mais ce n’est pas pour autant que je vais devenir Buddhiste.
Nous avons continués notre chemin sur les routes sinueuse, nous nous sommes arrêtés dans quelques garages pour réparer les misères que la montagne affligait à nos motos, car même si la plus part du temps la route était bonne, parfois il y avait plus de trou que de bitume.
Un de nous, Mickael, à débloqué le compteur de chute, mais rien de très grave il n’allait pas très vite, enfin plus très vite. En effet, il a pris un virage un peu trop vite, et à dû se déporter sur l’extérieur où se trouvait du sable, et freiner à 30 km/h en tournant sur du sable c’est pas le top. Après ce petit pique d’émotion nous avons repris la route.

image

image

Après avoir bien roulé pendant une ou deux heures, les effets de la chute sur le scooter de Mickael on commencés à se faire ressentir et il a dû s’arrêter pour le faire réparer. Avec tout ça, la nuit allait tomber et il nous restait une soixantaine de kilomètres à parcourir, la fin du trajet s’est faite plein gaz (70-80km/h), au milieu des rizières entourés de montagne et un soleil couchant par dessus tout ça, magnifique (par contre je n’ai pas de photo car il fallait que je trace pour ne pas trop conduire de nuit).

image

image

image

La ville de Buon Ma Thuot n’est pas extraodinaire en soit mais les alentours, eux, le sont.

image

image

image

Nous avons ensuite pris la direction de Pleiku à 100km de là. Cette fois-ci aucun problème, nos bébés ont tenu la route comme des chefs, et nous avons bouclés les 100 bornes en 2 heures et demi, toujours au milieu de beau paysages.

image

image

image

Comme Buon Ma Thuot, Pleiku n’a pas grand chose à offrir en terme de chose à voir. Nous nous sommes contentés de partir en soirée avec des vietnamiens rencontrés au détour d’une rue. De plus nous etions dans un vrai hôtel au dix huitième étage, et la chambre était plutôt grande.

image

image

Enfin, nous avons pris la route de Komtum, à 40 km. Puisque la route était vraiment courte, nous avons roulés tranquillement et avons fait des pauses au bord d’un lac où nous nous sommes baignés, et dans une plantantion de caoutchouc (enfin d’arbre desquels on extrait le caoutchouc).

image

image

image

Komtum est une ville plutôt agréable dans laquelle nous avons pris le temps de ne rien faire. Je me suis posé sur les bords de la rivière, au soleil, pour lire mon livre, fait un tour dans une église où nous avons rencontrés un prêtre qui nous expliqué la position de la religion au Vietnam mais aussi la société vietnamienne.

image

image

Extra :

image

image

image

One thought on “De Dalat à Kom tum

  1. CC. SEB. Encore de bien belles photos pour nous faire rêver et voyager. Profite bien de tes rencontres humaines et des découvertes visuelles au grès de ta route avec la win 100. Moto largement utilisée par les Vietnamiens pour leurs déplacements. Attention aux glissades probables après chaque virage. Bonne continuation pour les jours avenirs. Bisous de Montreuil. Papa et Maman.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *