Dalat est une ville de montagne, très touristique mais malgré tout elle appartient toujours au vietnamien contrairement à Mui ne. Nous y sommes arrivés en fin de journée, ce qui nous à laissés le temps de nous reposer et de nous amuser mais surtout d’organiser le canyoning pour le lendemain avec l’hôtel.

Après une bonne nuit de sommeil quoi qu’un peu courte en raison de la fête de la veille, nous sommes partis en bus à une cinquantaine de minutes de la ville, dans la forêt. Une fois arrivé nous avons pris possession de notre équipement qui se composait d’un casque et d’un gilet censé nous faire flotter  (un genre de gilet de sauvetage, mais son but n’est pas vraiment de nous sauver vu qu’il n’y rien de dangeureux).

image

Nous avons ensuite marchés 5 minutes dans la forêt jusqu’à un endroit où notre guide nous a expliqués les principes de base de la descente en rappel. Une fois que tout le monde avait essayés et surtout compris le principe, qui n’est vraiment pas compliqué, nous sommes repartis en direction de la première falaise à descendre.

image

image

image

Je ne vais pas vous cacher qu’avant de me lancer dans le vide, j’ai eu un peu d’appréhension, mais comme toujours une fois lancé ce n’était que du bonheur et même plus facile que prévu. A la fin de la descente il suffisait de se laisser tomber dans l’eau, cette première descente était parfaite pour une initiation. En attendant que les autres descende à leur tour, nous nous sommes amusés à sauter d’une plus petite falaise juste à côté qui faisait à vu d’oeil 5-6 mètres, je vous laisse deviner que c’était le pied.
Nous avons ensuite remontés la rivière pour aller sur un autre de site. Cette fois ci il y avait deux descentes. Une en plein milieu d’une cascade, et l’autre sur une falaise.

image

Le seul hic à cette activité est que l’on était un peu trop à mon goût, il fallait donc attendre longtemps pour pouvoir descendre. J’ai commencé par la descente le long de la falaise. Elle était beaucoup plus fun que la première car elle était beaucoup plus raide, tellement qu’à un moment on ne touchait plus la paroi, on n’etait suspendu dans le vide. Je suis ensuite parti pour faire celle au milieu de la cascade, mais du monde était devant moi, donc j’en ai profité pour finir ma nuit sous un soleil agréable. La descente était cette fois beaucoup plus physique puisque que l’on était noyé par la chute d’eau et la paroi était extrêmement glissante. A certain moment je ne voyais absolument pas où je mettais les pieds, et donc bien sûr je me suis coincé le pied entre deux roches avec une mini blessure en cadeaux.
S’en était fini pour la journée, nous avons pris la route du retour pour rejoindre les bus et manger quelques sandwiches.
C’était vraiment bien mais comme je l’ai dit, avec un peu moins de monde sa aurait été beaucoup plus fun puisque cela nous aurait permis de faire les descentes plusieurs fois, mais bon.

image

image

Le soir avec plusieurs autres backpacker et aussi plusieurs bières, nous sommes partis dans un bar qui était originale et absolument génial. Il est sur 3 étages et entre chaque étage il y a un labyrinthe qui est vraiment bien fait. Ce qui fait que une fois en haut, si tu veux aller au toilette tout en bas, il faut que tu trouve ton chemin, donc mieux vaut ne pas être trop pressé.

Le lendemain, nous avons fait un petit tour de la ville et nous nous sommes rendus à une cascade appelé la cascade des éléphants, à une trentaine de kilomètres de Dalat.

image

image

image

image

Le soir nous avons fait un tour au marché de nuit, avons mangés toute la street food que nous avons croisés et fait quelques rencontre bien sympa. Après ça nous sommes allez nous coucher pour pouvoir être en forme pour les 200km du lendemain.

Extra:

image

image

image

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *