Petit village près de la côte Cambodgienne au Sud-Ouest. Pour m’y rendre, j’ai dû faire 12h de bus avec un changement à Phnom penh, passer une nuit à Sihanoukville, et prendre un autre bus le lendemain pour Andung teuk, puis prendre une moto-taxi, et traverser un fleuve.
Le village gère un projet d’éco-tourisme, c’est à dire que l’argent va directement à la communauté et pas à une entreprise privé. J’ai donc choisi d’être hébergé chez l’habitant, d’ailleur je n’ai pas trop vu la famille puisque les enfants étaient à l’école et les parents et leurs plus vieux enfants travaillaient sur la propriété qui était assez grande. J’ai juste passez un peu de temps avec les deux plus jeunes, deux filles je pense entre 5 et 7 ans, qui m’ont accueillis à coup de grands “HELLOOO”.

image

Le soir même je suis parti faire une croisière sur le fleuve avec un couple d’allemand, et deux mecs eux aussi allemand. Quand c’est pas français c’est allemand.

image

Je suis parti dès le lendemain, avec le couple de la veille et un américain, pour un trek de deux jours dans la forêt avec des vélos tout terrain.
Je me suis éclaté, aillant fait je ne sais combien de kilomètres en vélo très récemment, j’étais comme un poisson dans l’eau, et puis au milieu de la forêt c’est tellement plus fun que sur la route.

image

Le premier jour était plutôt tranquille, nous avons fait une dizaine de kilomètres, puis nous avons pris un petit bain dans le ruisseau d’à côté, installés notre camps, avons déjeunés et sommes partis au bord d’un marécage  (Waterhole très exactement) pour voir si quelques animaux passaient par là. Bon nous n’avons rien vu, et même au moment le plus propice, c’est à dire au coucher du soleil, rien à l’horizon, manque de chance. Nous sommes donc, de nuit, revenu bredouille au camp.

image

image

image

image

Nous avons passez une petite soirée tranquille au coin du feu, enfin plus précisément au coin d’une bougie, car il a plu et le feu était dessous (mais il ne s’est jamais éteint). Nous avons même fait, à sa demande, un petit cour d’anglais à notre guide.

image

Le lendemain était un petit peu plus physique, nous devions faire 24Km, moitié dans la forêt moitié sur une piste. Il y avait de belle descentes un peu technique à appréhender, mais c’est passé et c’était bien stylé.
Alors bien sûr sans le vouloir, à chaque trek (enfin activité un peu exotique), j’ai une nouvelle blessure, sûrement pour avoir un souvenir. Pour ce trek là, c’est l’oreille qui a payée sa tourné. A la fin d’une descente ultra cool mêlant précision et vitesse, j’étais donc plein gaz, et mon lobe gauche s’est accroché sur une une branche avec des pics, résultat, j’ai une petite coupure. Bon ça à bien sûr saignée mais pas longtemps, en fait c’était un peu dur de s’en occuper tout seul sans miroir, donc je me suis fait soigner par notre allemand. Après ça j’ai continuer à m’amuser sur la piste comme un gamin.

image

Nous avons ensuite pris notre pause déjeuner au bord d’une cascade, ou j’ai sauté d’un rocher de 4-5 mètres de hauteur.

image

Nous avons ensuite pris le chemin du village, la piste était agréable et très fun.

Le lendemain je n’est absolument rien fait, juste fait une mise au point de mes affaires et de la suite de mon voyage (histoire de visa et tout et tout).

Extra :

image

image

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *