Dawei est une ville au sud, relativement petite, comme toute les villes ici, mais qui se développe rapidement. En effet, il y a quelques années, cette zone était restreinte en raison de conflit entre régions. Il n’y avait donc pas grand monde (touriste) dans la zone, ce qui n’était pas pour nous déplaire, ça donnait l’impression que l’on était les premiers à venir (ce qui n’est pas faux non plus).
Pour venir depuis Bagan, nous avons pris deux bus, et passés une nuit à Bago dans un hotel de merde. Nous nous sommes donc reposés dans un premier temps, avant de louer un scooter pour la demi journée qu’il nous restait. Nous sommes tout d’abord aller sur la plage la plus proche de la ville à une vingtaine de kilomètres, nous y avons mangés et fait une petite balade tout le long.

image

image

image

Nous avons ensuite continués notre chemin sur une autre plage à vingt kilomètres de la première. La route était en fait un chemin et ça a secoué pas mal. La plage était cette fois ci un peu sale, en raison du village de pêcheurs juste à côté. Nous ne nous sommes donc pas arrêtés très longtemps, et avons suivi le chemin jusqu’au bout dans une pagoda posée sur un rocher.

image

image

Le lendemain, nous avons pris une partie de nos affaires et avons embarqués sur la moto pour aller encore plus au sud et y rester quelques jours. En chemin nous avons fait des arrêts sur plusieurs plages, mais à part les gens qui étaient super chaleureux, et les enfants qui nous courraient après pour nous taper la main, les plages etaient un peu sale.
Sur la route nous avons vu de super paysage ruraux et l’arrivée à la guest house à quelques peu été compliquée. Bon, dans un premier temps nous n’étions pas au bon endroit, mais après avoir eu les indications d’un habitant, nous avons pris la bonne route. Cette dernière était d’ailleur pleine de boues, et Julia à dû débarquer plusieurs fois car le scooter s’enlisait très facilement. Puis, le soleil se couchant, nous avons marchés 20 minutes dans la forêt, c’est à dire à la lumière de nos lampes. Nous avons eu un petit bungalows à 5 mètres de la plage. Nous y sommes restés 3 jours, avons visités les alentours, et profités de la plage.

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

La nuit, sur la plage, il suffisait de taper dans le sable pour qu’il s’illumine. Tout comme au Cambodge, les planctons envahissent la mer à la nuit tombée. En revanche nous ne nous sommes pas baignés car il y avait pas mal de vague.

Tout les matins, et une bonne partie des nuits il pleuvait, cela ne nous derangaits pas trop dans la mesure où le reste de la journée il faisait beau. Jusqu’au jour où l’on devait partir où il a plu toute la journée et à bon débit. Le pire n’était pas d’être trempé, mais de conduire sans rien pour courvrir mes yeux, et mine de rien à a peine 30 km/h, les goûtes d’eau ça fouette, et c’est pas agréable. Nous sommes malgré tout rentrés sain et sauf.

Ce periple dans le sud du Myanmar était le dernier pour ce pays, nous sommes ensuite rentré à Bangkok (je dit “rentré” parce que Bangkok, j’y suis tellement allé ces derniers mois que c’est comme la maison).

Extra :

image

image

image

One thought on “Dawei

  1. Hola Sébastian!
    Belles plages de sable clair…Le temps passe… Tu reviens à Bangkok où nous nous sommes vus par skype, mamie était impatiente de te voir même si elle n’a pas bien réalisé ce que c’était tout de suite…Elle était émerveillée en t’apercevant!
    En ce moment en France c’est l’Euro avec les hoolagans… C’est la fête malgré tout !
    Y’a l’état d’urgence à cause des attentats,
    y’a des manifs contre la loi travail… Une honteuse régression pour les ouvriers et les générations futures.
    La Seine a failli déborder…
    Inondations en Seine et Marne et Charentes Maritime.
    Tu vois nous ne nous ennuyons pas en France.
    Nous te souhaitons une bonne préparation de ton voyage en Nouvelle Zélande
    BESITOS
    Maman et papa

Leave a Reply to M'Bibiche Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *