Après la boucle de Thakhek, nous avons pris la direction d’une autre ville qui elle aussi était le départ d’une boucle dans ses alentours, Pakse. Depuis cette ville on pouvait donc aller voir le plateau bolaven qui contient des chutes d’eau à foison.

Mais avant ça nous avons fait une étape à Savannakhet, la deuxième plus grosse ville du Laos. La ville en soit n’a pas vraiment d’intérêt mais Francis devait prendre un bus depuis cette ville pour aller à Bangkok. Nous sommes tout de même restés une journée là histoire de glander et faire un peu de maintenance sur nos motos.

image

image

Cette journée à surtout permis à Francis de trouver quoi faire de sa moto. Et il a trouvé lorsque nous sommes allés à la pharmacie pour Julien. En effet nous avons parlés un petit moment avec la pharmacienne, son marie et même ses enfants, qui tous parlait anglais (sauf pour la femme, qui parlait français), et il se trouve que le monsieur était pasteur dans une église et s’occupait de l’association de cette dernière qui vient en aide à ceux qui en ont besoin. La moto pourrait donc servir aux travaux de l’église ou être prêter à quelqu’un pour quelques jours. Du coup il lui a légué.
Le soir même il a pris son bus qui allait l’emmener en Thailande.

Avec Julien, le soir, nous avons passés la soirée au karaoke de notre hôtel et avons réussi à avoir des chansons anglaise et même française comme par exemple les lacs du connemara (une base).
Le lendemain, nous sommes partis pour Pakse et le moins que je puisse dire est que la route était comme toujours dans le sud du laos, absolument chiante. A Pakse nous avons rejoins une fille que nous avions rencontrés sur la boucle de Tahkhek, Julia.
Nous avons commencés la boucle dès le lendemain. Comme elle n’était pas encore habituée à conduire un scooter (semi-automatique de surcroît), nous avons décidés de ne pas aller trop loin.

Après nous être vu refuser l’entrée sur plusieurs plantations de café nous avons tracés notre chemin vers notre première chute d’eau.

image

Nous en avons profités pour nous baignés. Cette journée est passé super vite, car nous sommes parties relativement tard le temps de prendre un café et de louer un scooter, puis sur la route nous nous sommes arrêtés pour déjeuner et avons fait des pauses un peu partout.

image

image

Avant la tombée de la nuit nous sommes arrivés à Paksong et après avoir profiter de la fin de la journée et d’un bon repas nous sommes allés au bar qui était en face de notre hôtel. Comme toujours, il y avait un karaoke en cours. Il se trouve qu’il avait deux trois chansons anglophone (genre Toxic de Britney Spears) que nous nous sommes fait un plaisir d’interpréter. Plus la soirée avancait plus nous avions envie de chanter, mais nous avions épuisés leur repertoire, pour y remédier, le mec qui s’occupait de la musique nous a autorisés à brancher mon iPod, ce que nous avons fait. En bref nous avons passés un très bonne soirée dans ce petit bar pas touristique du tout.

Nous avons continués notre route le lendemain, au programme, toujours plus de chute d’eau. Sur les 50 km qui nous séparaient de la première chute, nous étions entourés de champ de café. Puis nous avons pris une route de terre qui menait jusqu’à un lieu où il y avait plusieurs chutes.

image

Malheureusement, Julia est tombée de son scooter, rien de grave, juste des égratignures assez moche et une confiance dans la conduite rendu à zéro. Du coup au lieu de ne faire qu’un arrêt aux chutes, nous avons passés la nuit là bas. Ceci dit, toute l’après midi, avec Julien, nous nous sommes baignés dans la rivieres.

image

image

image

Le soir nous avons passés la soirée avec les quelques personnes qui restaient comme nous à l’auberge près des chutes.
Le lendemain, un peu dans le gaz de la veille, nous avons continués le tour des chutes d’eau sans Julia qui ne se sentait plus de conduire et qui est retournée à Pakse, un peu dommage mais compréhensible.

image

Ça n’a pas été la journée la productive du séjour, la première chute était accessible après avoir descendu une longue pente raide, que nous avions la flemme de descendre et surtout de remonter, nous l’avons donc juste vu de loin. Puis nous sommes allés dans une chute réputée, mais nous avons été un peu déçu, en effet l’eau était boueuse et la chute pas folichonne.

image

image

Nous avons ensuite filés directement après à Tad lo (le jeux de mot est facile, surtout pour une région pleine de chute d’eau), pour y passer un jour car l’endroit était vraiment relaxe.

image

image

image

Nous avons même vu une chute d’eau sans eau à cause du barrage en amont.

image

Après Tad lo, nous sommes repartis à Pakse pour faire de la paperasse. En fait c’était Julien qui avait besoin d’étendre son visa de quelques jours et de se faire faire un visa Vietnamien. En effet, en nous renseignant sur le passage de la frontière Laos-Cambodge, nous avons vu qu’il était impossible d’y passer avec des motos Vietnamienne (surtout si on en est pas le proprietaire) à moins de les faire passer illégalement.
Nous avions entendu qu’il était possible d’aller au Cambodge par la forêt, d’y poser les motos avant de se présenter à la frontière et d’aller les récupérer une fois de l’autre côté, mais bon la personne qui nous l’a dit en avait lui même entendu parler donc c’était un peu hasardeux. Le plus simple était donc de passer par le Vietnam car les frontières Vietnam-Cambodge sont moins corrompus.

Extra :

image

image

image

image

2 thoughts on “Pakse

  1. Bonjour Sébastien
    Avec quelques jours de retard, nous venons te souhaiter un bon anniversaire. As-tu soufflé tes bougies 🙂
    Je suis un peu beaucoup en retard sur la lecture de ton périple mais je te promet de m’y remettre très prochainement.
    Continu bien et prend soin de toi.
    Gros bisous
    Tata Yoyo et ses 3h ommes

  2. 19/03/16
    Coucou Titi j’espère que tu as pu lire le message vidéo concernant ton anniversaire sur skype et que la connexion est devenue possible!
    Sur les photos que tu envoies il y a de l’eau à profusion, quand il fait chaud c’est bien pratique pour la population et les gens de passage…
    Es-tu toujours au Laos le 19 mars?
    Besitos et prends soin de toi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *