Thakhek se trouve à 340 km au sud de Vientiane, nous avons donc fait une étape dans la ville de Paksan. C’était plus un village qu’une ville, mais l’hôtel dans lequel nous avons dormis (le seul du coin) était énorme et faisait penser à un 5 étoile alors les chambres n’était pas chère.
La route était droite et plate sur tout le trajet jusqu’à Thakhek, donc absolument ennuyeux mais rapide.

image

Nous ne comptions pas rester à thakhek très longtemps au début, car Francis devait aller à Savannakhet et prendre un bus pour Bangkok afin de pendre l’avion qui le ramenait au Canada. Mais après réflexion nous avons décidés de rester et même d’aller faire un tour dans les alentours pendant quelques jours.
Le premier jour nous nous sommes contentés d’aller voir les environs de la ville. Nous avons visiter une grotte, puis nous avons grimper la colline juste à côté pour accéder au point de vu qui s’y trouvait. La monté à été un peu dur, s’était parfois de l’escalade.

image

image

image

En allant plus loin, nous sommes allés nous baigner dans une riviere et avons fait quelques rencontre donc nous y sommes restés pas mal de temps.

image

image

Nous sommes ensuite allés manger, et en sortant de table il se faisait déjà tard (nous avons pris notre temps le matin), nous ne sommes donc pas aller plus loin sur la route, mais non loin de là se trouvait un grotte assez bien réputée. Et effectivement ça à été cool, elle était assez gande, et on pouvait la traversé de part en part avec le flash de nos téléphones à certains endroits. Il a fallu faire preuve d’agilité pour sauter de rocher en rocher et éviter de mettre les pieds dans l’eau mais s’était très marrant de se prendre pour un singe.

image

image

image

Le lendemain nous avons pris la direction de Nakai à 80 kilomètres à l’Est. La route est devenu beaucoup plus intéressante à ce moment là. La route zig-zagait entre les montagnes, et même si j’ai vu ce genre de décor énormément de fois je ne m’en lasse jamais.

image

image

Après avoir un peu grimper nous sommes arrivés au niveau d’un lac, le paysage s’est aplani mais ressemblait à un champs de battaile avec tout ses arbres coupés.

image

image

Puis nous sommes arrivés à Nakai. La carte que nous avions laissait penser que la ville était un point de départ de plusieurs activités comme des randonnés ou des croisières sur le lac, mais en réalité il n’y avait absolument rien, pas un seul autre touriste, et surtout une seule guest house. Nous trouvions ça louche, nous avons donc continués en regardant à chaque village si ce n’était en fait pas là. Après 20 km rien du tout, juste des villages sans intérêt pour nous. Nous étions sûr (car nous l’avions entendu) que dans la ville Lak sao à 50 bornes il y avait un truc, mais il se faisait tard, et aller là bas nous obligerait à rouler de nuit. Notre dernier espoir résidait donc dans la ville de Thalang à 20 km. Mais une fois là bas, rien du tout. Nous nous sommes alors arrêtés au milieu du village pour s’habiller afin d’affronter la fraicheur de la nuit. 500 mètres après nous être remis en route, nous passons devant un panneau qui indiquait une guest house, sans hésiter nous y sommes allés et à notre grandre surprise pas mal de monde s’y trouvait et l’endroit était plutôt cool. Nous avions un Bungalow avec une vu assez sympa, et un barbecue était organisé le soir même.

Nous avons fini la soirée avec pas mal de français (en majorité dans la zone), autour d’un feu et d’une bouteille de rice whine.

image

En revanche, nous n’avons pas vu les randonnées dont notre brochure parlait. Nous ne nous sommes pas pris la tête et avons continués le lendemain en direction de la grotte de Kong lor à 150 km.
Sur la route de Lak sao, il y avait 20 km qui était en travaux, et sa secouait bien, heureusement que nous ne l’avons pas fait de nuit la veille.

image

Un peu plus loin, après Lak sao, nous sommes tombés sur une grotte au bord de la route. Nous y avons jeté un coup d’oeil et avons joués les tomb raider équipé de nos flash de téléphones dans cette grotte qui était assez grande même si certains passage était très étroit (comme l’entrée par exemple).

image

Nous avons ensuite attaqués une partie montagneuse, et comme d’habitude, c’est fun de conduire sur ce genre de route.

image

Et même après ça, le paysage était epoustouflant avec ces montagnes qui sortent de nul part.

image

image

A Kong lor, nous avons passé la nuit dans une maison locale, dans le salon très exactement, sur un matela à même le sol. Même si le confort était rudimentaire, après une grosse journée il y a toujours une grosse nuit. En vrai, elle à été bonne mais courte puisque nous avons passés la soirée à jouer aux cartes, et boire du rice whine avec un couple danois.
Le lendemain nous sommes allés voir la grotte de Kong lor. Pour le coup elle était immense, elle se visitait en bateaux et comme la profondeur de la riviere variait, il fallait parfois descendre et marcher quelques mètres. Le seul truc est que nous n’avions pas pris nos flip-flap, nous avons donc marchés pied nu sur les rochers, et ça fait pas extrêmement de bien.

image

image

image

L’après midi nous avons pris la route pour allé voir une waterfall et nous rapprochés de Thakhek. La waterfall était absolument nul, nous avons marché 40 minutes dans la jungle pour au final voir qu’il y avait à peine d’eau, et le mec de l’entrée n’était pas foutu de nous le dire, simplement parce qu’il voulait récupérer les 5000 kip pour le parking des motos. Nous avons ensuite décidés de rouler jusqu’à ce que la nuit tombe c’est à dire 1h plus tard, et de s’arrêter dans la première guest house que nous trouvons. Avec le soleil couchant, le paysage était extraordinaire.

image

image

image

Une fois la nuit tombé, nous étions dans une zone où il n’y avait pas trop de guest house et il nous restait 100km à faire jusqu’à Thakhek, mais bon nous étions tous chaud pour conduire même de nuit, surtout que nous avions déjà emprunté cette route. Nous sommes donc rentré à Thakhek vers 20h, et avons terminé la boucle de Thakhek.

Extra :

image

image

image

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *