Nous sommes partis de Phonsavan à 7h pour faire les 260km jusqu’à Luang Prabang. Cette fois ci il y avait moitié route de montagne, moitié route plate et droite. La veille j’étais parti au mécanicien pour faire réparer ma suspension avant qui fuillait, seulement, je ne l’avais pas remarqué la veille, mais il avait fait un bouleau de merde. Lors des premiers kilomètres, lorsque j’accélèrai un peu, la conduite n’était pas confortable, j’ai vite compris qu’en fait mes suspensions n’amortissaient rien du tout et étais dur comme fer. Je me suis donc arrêté au premier mécanicien que j’ai croisé. Il a plié ça en 30 minutes pour moins chère, j’avais vraiment envi de retourner voir l’autre et lui faire faire boire l’huile en trop qu’il avais mis.

image

Après ça la route c’est déroulé à merveille.

image

image

image

Lors d’une petite pause avec Dustin, nous avons aperçu au loin deux mecs qui marchaient sur le bord de la route, lorsqu’il se sont rapprochés nous avons remarqués qu’ils portaient tout les deux un AK47. Nous ne savions pas si nous devions nous inquiéter ou pas, mais dans le doute nous sommes retournés sur nos motos et avons démarrés. Sur notre passage les deux mecs nous ont dit bonjour, rien d’inquiétant donc mais on se demandait qu’est ce qu’ils foutaient avec ce genre d’arme, sûrement pas de la chasse. En continuant, nous avons remarqués qu’à chaque village que nous traverssions il y avait des mecs armés, on a donc pensés que c’était un peu comme les protecteurs de la ville.

En arrivnt à Luang Prabang, nous sommes allés directement dans un bar qui s’appelle l’Utopia. Il donne sur la rivière, et l’on peut s’y prélasser au calme avec une bière fraîche. Après avoir pris une chambre ainsi qu’une douche, nous y sommes retournés, pour y passé la soirée, et nous en avons passés une très bonne.
Seulement j’étais en T-shirt / short, et je suis rentré dans la fraicheur de la nuit. Et comme je me traînait une petite toux depuis Hanoi, elle s’est aggravée avec cette soirée. Le lendemain je n’étais pas très en forme, mes deux camarades non plus, mais pour d’autres raisons, et tout ce que nous voulions faire dans cette ville est tombé à l’eau. J’ai juste fait un petit tour de la ville dans l’après midi.

image

image

image

Nous n’y sommes restés q’une journée car nous voulions rejoindre, à Vang Vieng, les deux Québécois rencontrés au vietnam.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *